Aucun commentaire

Fiscalité au Portugal et expatriation, ce que vous devez savoir

L’achat d’un appartement à Lisbonne ou tout investissement immobilier au Portugal nécessite de bien se renseigner, notamment en ce qui concerne votre situation fiscale. Même si elle est avantageuse, la fiscalité portugaise repose sur des spécificités que vous devez connaître.

La fiscalité au Portugal, des règles à connaître avant d’investir dans l’achat d’un appartement à Lisbonne

Aujourd’hui près de 3 Français sur 4 résidant au Portugal sont des retraités, qui ont décidé de rejoindre ce pays du Sud de l’Europe pour de multiples raisons. Avec ses paysages variés et attrayants mais aussi une météo idéale pour se détendre et se reposer[, le Portugal offre aussi de nombreux avantages fiscaux aux expatriés français comme à tous les ressortissants de pays étrangers. Si vous n’avez pas vocation à devenir un expert de la fiscalité au Portugal, autant connaître néanmoins les principales règles, qui détermineront votre imposition. Ces règles sont à rapprocher de celles appliquées par le service des Impôts en France, puisque vous devrez alors vous soumettre aux exigences liées à la double imposition. Il est à noter, que des discussions sont actuellement en cours entre les autorités publiques des deux pays (France et Portugal) afin de faire évoluer le dispositif existant. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un expert de la fiscalité pour confirmer vos estimations et vos prévisions.

Les avantages fiscaux au Portugal pour un Français expatrié, une réalité incontestable !

Le taux d’imposition au Portugal est progressif, et selon vos revenus, le taux retenu différera même si il reste dans tous les cas inférieur à ceux pratiqués en France. Mais l’avantage fiscal au Portugal, qui attire les retraités français, reste l’exonération totale des pensions de retraite (si ces dernières sont issues du privé) pendant une période de 10 ans. Au-delà de cette période (non-renouvelable) , l’application des taux traditionnels d’imposition sera la règle. Pour bénéficier de cette disposition, il vous faudra disposer du titre de Résident Non Habituel.

Lorsque vous vivez au Portugal en exerçant une profession à « haute valeur ajoutée » (professions définies par la loi portugaise), l’imposition est plafonnée à 20 % et vous serez même totalement exonérés si vous payez déjà vos impôts en France. Cette disposition concerne les salariés comme celles et ceux, qui décident de s’installer comme indépendant(e).

L’investissement immobilier au Portugal, une aubaine pour les Français ?

Au Portugal, il n’existe pas d’imposition des revenus mobiliers, dès lors que ceux-ci peuvent être imposés dans votre pays d’origine (en l’occurrence la France). La règle de l’interdiction de la double imposition sur les revenus fonciers et immobiliers est aussi le cadre général de la fiscalité immobilière au Portugal, représentant l’assurance d’un avantage fiscal non négligeable.

Dans tous les cas, il vous faudra obtenir le statut de Résident Non Habituel en vous adressant aux autorités portugaises. Deux conditions doivent être respectées pour bénéficier de ce statut :

  • Avoir résidé au Portugal pendant un minimum de 183 jours. (Ce nombre de jours peut être en continu ou pas)
  • Ne pas avoir élu domicile fiscal au Portugal dans les 5 années précédant votre demande.